Equipe Conception, Création, Compétences et Usages (C3U)
Écrit par Paragraphe   

Membres permanents

Pierre Rabardel, Professeur, Université Paris,  Responsable

Viviane Folcher, MCF, Université Paris

Poly Langa, MCF, Université d’Amiens

Catherine Gouédard, MCF, Université Paris 8

Anne Bationo-Tillon, PAST, Université Paris 8.

Membres associés

Gérard Lejoliff,  Ergonome

Christine Sarrallié, MCF, ISHEA

Nicole Lompré,  Ingénieur CNRS

Valery Nosulenko, Chercheur académie des sciences de Russie

Francis Six,  Professeur ergonomie université de Lille

Gérard Vergnaud, Directeur du Recherche CNRS, Emérite

Thématiques des recherches

Les thématiques des recherches de l’équipe 3CU sont centrées sur le développement et l’usage des instruments et des ressources en situation de travail, formation, art et vie quotidienne.

21031551_96231714.jpg Les cadres de références à partir desquels nous structurons nos recherches correspondent à la conception de l’homme comme « sujet capable » acteur au quotidien pour lui-même et pour les autres. Cet acteur dispose d’un ensemble de ressources qui sont constitutives de ses capacités d’agir (ce qu’il est capable de faire dans ses différents domaines d’activité) et de son pouvoir d’agir (ce qu’il lui est possible effectivement de faire compte tenu des caractéristiques concrètes des situations dans lesquelles il réalise son travail). Les ressources dont dispose le sujet  capable dépendent à la fois de ce qui lui est fourni par les organisations et les institutions et de ses propres élaborations développées au long de l’expérience professionnelle (notamment en termes de compétences et d’instruments). Les activités du sujet capable sont donc situées sur deux plans :

  • le plan des activités productives de réalisation du travail et plus largement de l’activité ;
  • le plan des activités constructives de développement des ressources au service des activités futures.

Nos recherches sont organisées autour de deux axes principaux :

« Handicap et développement »

« Santé et sécurité : de l’activité au management »

Sur chacun des axes, nous développons nos recherches avec trois niveaux d’approches :

Le premier niveau concerne l’analyse et la caractérisation de l’existant pour les sujets à un moment donné : approche synchronique des ressources mobilisées ou mobilisables et de leurs usages.

Le second niveau correspond à une perspective développementale visant à saisir les dynamiques évolutives dans le temps : approche diachronique du développement des ressources.

Le troisième niveau concerne l’intervention sur la construction des ressources, notamment en formation et en conception (concept de pouvoir d’agir).

Enfin un groupe de recherche transversal instruit les questions communes à ces différents champs sociaux :  « Approches théoriques et méthodologiques du pouvoir d’agir ».

Handicap et développement (responsable Viviane Folcher)

Notre projet principal dans ce champ est centré sur les  « Genèses instrumentales et le développement du pouvoir d’agir des personnes en situations de handicap. Il porte sur les usages et l’appropriation de la Bibliothèque numérique pour le Handicap (BnH) » et vise une contribution scientifique aux problèmes de limitation d’activité et de restriction de participation à la société auxquels les personnes en situation de handicap s’affrontent.

Deux types d’évolutions conceptuelles sont au point de départ de ce projet. Dans le champ du handicap, il est admis aujourd’hui que l’explication du handicap réside dans l’interaction entre des déterminants individuels, des déterminants relatifs au milieu social et aux groupes d’appartenance, et des déterminants liés à l’environnement et aux situations. Dans le champ de la conception, les évolutions au cours de ces dernières décennies rendent concrètement possible la mise en oeuvre de démarches de conception à partir de l’activité réelle, rejoignant les propositions issues du courant du ‘design-for-all’.

Le projet vise deux objectifs principaux :

  • Le premier vise à rendre compte, au travers de l’analyse des usages d’une bibliothèque numérique pour le handicap, du développement du pouvoir d’agir des personnes. Les personnes en situation de handicap sont considérées comme des sujets capables, dotés de capacités et de pouvoirs d’agir, inscrits dans une dynamique évolutive qui leur est propre et constituée à la fois de décroissance - notamment au plan du substrat physiologique - et de développement.
  • Le second objectif de recherche souhaite enrichir le modèle du sujet pris en compte dans  la conception. De la personne handicapée au sujet capable, nous proposons de considérer que l’enjeu en conception est d’appréhender le handicap comme un avenir partagé dans notre communauté, un horizon probable pour chacun de nous en fonction de caractéristiques propres, des caractéristiques de situations (favorables ou adverses au développement du pouvoir d’agir) et des caractéristiques des lieux d’activité et d’existence.

Les outils méthodologiques utilisés sont l’analyse ergonomique de l’activité développée en ergonomie et l’analyse des processus de développement d’appropriation en lien avec l’évolution des formes d’activité et de vie mises au point en psychologie.

Santé et sécurité : de l’activité de travail au management (responsable poly Langa)

La question des ressources à disposition des acteurs aux différents niveaux constitue un point nodal d’articulation des processus d’organisation et de  management avec les capacités et le pouvoir d’agir effectifs des acteurs de la santé, de la sécurité et des conditions de travail dans les entreprises.  C’est l’axe principal d’analyse et d’intervention développé dans cette recherche. Qui vise à :

  • L’identification des instruments et ressources réellement disponibles et mis en œuvre aux différents niveaux de l’organisation et de leurs usages réels.
  • L’analyse  de l’articulation entre les processus et les activités des différents acteurs SSCT (Santé, Sécurité, Conditions d Travail) au travers des ressources du sujet (instruments, compétences)
  • L’identification d’indicateurs d’alerte permettant de dépasser les analyses qui se limitées à la performance (accident de travail, maladie professionnelle) pour aller vers des analyses et évaluations a priori des risques professionnels (EvRP).

Nous considérons  trois  niveaux d’acteurs :

  • le niveau des opérateurs, acteurs directs du travail,
  • le niveau des préventeurs et personnels en charge de la sécurité (dont c’est le métier),
  • le niveau du management et de la gouvernance.

Cette perspective de recherche permet, au plan social d’articuler les approches de la prévention en termes d’évaluation des risques et de prévention normative avec celles centrées sur l’activité des acteurs de l’entreprise. Elle s’appuie sur l’analyse des situations et des activités de travail réelles.  Elle s’inscrit dans un mouvement de prévention durable, développée et portée par les différents type d’acteurs de l’entreprise précédemment définis (opérateurs, préventeurs, management), en fonction des responsabilités et des compétences propres.

Approches théoriques et méthodologiques du pouvoir d’agir

L’objectif de ce groupe de recherche qui prendra prochainement la forme d’un réseau est de poursuivre le travail d’élaboration des conceptualisations et des cadres théoriques dans notre champ de développement actuel :  sujet capable, capacité et pouvoir d’agir, systèmes de ressources et d’activités.

La perspective est double :

  • Prolonger nos travaux antérieurs sur les instruments et compétences du sujet comme ressources à la fois mobilisables et développables dans la perspective d’un théorisation plus générale en termes de sujet capable.
  • Développer l’outillage méthodologique pour l’analyse et la modélisation des systèmes de ressources et du pouvoir d’agir des sujets capables en situation naturelle d’activité.

Les travaux de ce groupe prendront appui et nourriront les recherches menées dans les champs du handicap et de la santé-sécurité.

Contrats de recherche

  • Projet BnH (Bibliothèque Numérique pour le Handicap), dirigé par V. Folcher.

Ce projet, en collaboration avec l’Université de Pau (N. Lompré), porte sur l’étude des ressources numériques pour la lecture - dans ses usages, ses problèmes d’utilisabilité et d’accessibilité - , à l’occasion de la mise à disposition d’une Bibliothèque Numérique pour le Handicap par la Ville de Boulogne-Billancourt.

  • Projet SMS (Systèmes de Management de la Santé et de la Sécurité), réalisé pour l’ANACT/ARACT, dirigé par P. Rabardel et P. Langa.

Ce projet vise à comprendre comment différents acteurs de la prévention peuvent tirer partie d’outils de gestion de la prévention de la santé et des risques au travail.

Accédez aux publications en ligne en cliquant ici